Depuis janvier, Carole Morin est propriétaire de chambres d’hôtes et d’un gîte à Talvern. La Parenthèse de Cako, « un de mes surnoms », glisse-t-elle, compte cinq chambres dont deux suites, soit une capacité de quatorze personnes, et un gîte pour un couple. Le principe de ces chambres d’hôtes est celui d’un bed and breakfast. « Les petits-déjeuners sont servis dans la salle du bas », ajoute-t-elle.

Carole Morin habite dans une partie de la longère avec son mari. « Nous avons été séduits par le site, le cadre, la tranquillité et la nature, ainsi que par la bâtisse du XIXe siècle. La proximité de la voie express permet une bonne accessibilité, vers les villes de Vannes, de Lorient et d’Auray, ainsi que vers la côte et le Finistère-sud. »

Les visiteurs ont également accès au jardin et au parc arboré de plus de 5 000 m². Les chambres sont accessibles à partir de 72 €.

Contact : tél. 06 60 68 23 21 ; site internet, www.laparenthesedecako.fr